# Pensée 11 : Nouvelle ère

Ciel

Il paraît que nous entrons dans une nouvelle ère qui bouscule profondément les schémas qui avaient cours jusqu’alors. Une période plus spirituelle (chacun y mettra la définition qu’il estime juste…), qui interroge notre profondeur et notre conscience collective.
Dans ces temps changeants, il ne faut pas s’étonner de tanguer avec le bateau. Nos relations s’en trouvent impactées, nos certitudes balayées, nos projets ébranlés… Le processus de mue n’est plus une option, mais une nécessité ! Êtes-vous prêts ?!! 🙄

20 ans de mariage : l’épopée fantastique

Passer 20 ans de sa vie avec la même personne, cela semble pour certains une éternité, pour d’autres une gageure, pour d’autres encore un enfer ! Pour moi, ce fut une belle aventure dans toutes les acceptions du terme : pleine de rebondissements tout autant que de périls, et riche d’enseignements.

le-bonheur-est-dans-le-pre.jpgElle a commencé à l’aube de l’âge adulte, quand je faisais mes études à Paris, ce moment où l’avenir est grand ouvert devant soi et tous les rêves permis… mais une période où j’étais encore un être en devenir, post-adolescente imbibée de la chaleur du foyer parental, mal assurée dans cette Capitale peu familiale et plutôt effrayée de pénétrer dans le monde des adultes ! Lire la suite

# Pensée 4 : D’épreuve en preuves

EpreuvesLes épreuves ne sont ni des punitions, ni la manifestation d’un échec. Mais bien au contraire la mise à l’é-preuve de notre vaillance et de notre courage.

Il ne faut pas oublier cela, même au coeur de la tempête : maintenir le cap vers un bel horizon dégagé. Pour é-prouver la satisfaction d’avoir surmonté les obstacles et la joie du calme retrouvé.

# Pensée 3 : La mue

Aveugle« Pendant la mue, le serpent est aveugle ».

Dans les périodes de transitions de vie, on se sent transportés, effondrés, régénérés, vidés… On a l’impression de vivre plus intensément, et parfois d’être plus en connexion avec soi-même et avec le monde environnant. Mais avec le recul, une fois sortis de la machine à laver, on se rend compte qu’on n’a pas maîtrisé grand-chose. C’est pour cela qu’il faut éviter de prendre des décisions irrémédiables dans ces temps troubles.

# Pensée 2 : La métamorphose

Ombres chinoisesUne belle anamorphose sur le mot « métamorphose » : mets à mort le faux, ose !

Le faux est ce qui n’est pas en accord avec nos valeurs, ce qui est contraire aux lois de l’épanouissement et freine l’éveil de notre conscience. Oser, c’est se débarrasser de ses vieux habits et comportements délétères, abandonner les conditionnements et les faux devoirs, s’essayer à de nouvelles pensées et modes de fonctionnement… mais cela ne se fait pas sans mal ni sans efforts ! Il faut le vouloir profondément et s’y employer tous les jours.

« Maintenant ou jamais : la transition du milieu de la vie », Christophe Fauré

Livre transition milieu de vieOn change en permanence, à tous âges. Mais il est une période plus significative que les autres : celle du milieu de vie, autour des 40 ans. Arrivés au milieu du gué, on refait le film de sa première moitié de vie : celle de la construction de sa personnalité et de sa vie sociale et familiale. (Re)surgissent alors les grandes questions existentielles et une forme de mal-être. Certains pensent évacuer le problème en changeant radicalement tout ou partie de leur vie (boulot, amour, ville….) mais ils règlent à l’extérieur ce qui doit se transformer à l’intérieur.

Pour décrypter tout ce processus et éviter de tout envoyer valser, lisez cet ouvrage qui m’est « tombé dans les mains » à cette période délicate… Un non hasard, n’est-ce pas !?

« L’Âme et la Vie », Carl Gustav Jung

ame_et_la_vie.pngCet extrait comporte la quintessence de ce que l’on peut dire, et comprendre, sur la transition du milieu de la vie.
Résumé en une phrase : « il est impossible de vivre le soir de la vie d’après les mêmes programmes que le matin car ce qui était alors de grande importance en aura peu maintenant et la vérité du matin sera l’erreur du soir. »

Lire la suite

Mes 40 ans : le début de la fin….

40 ans_1L’âge fatidique ! Celui dont on se dit, depuis tout petit : c’est le milieu de ma vie… et le début de la fin !
Drôle de raisonnement, dans la mesure où personne est bien incapable de savoir combien de temps il va vivre, et donc à quel moment il sera rendu à la moitié. On se fie à la statistique, mais autant dire que celle-ci n’a aucune valeur dans le grand mouvement de la vie.
Et puis, 40 ans, c’était vieux quand j’étais petite. Aujourd’hui, c’est presque le début de l’âge adulte, dans la mesure où l’on commence à peine à vivre sa vie de façon autonome et indépendante !

Lire la suite