À propos

Tout passe dans la vie. Les bonnes comme les mauvaises choses. Les beaux sentiments comme les vilaines rancœurs. Le mal-être comme la béatitude. Alors, pourquoi s’en faire ? Pourquoi s’arc-bouter sur des moments particuliers, des humeurs, des mésententes, des passions dévorantes ?
Le flux se déroule tranquillement, mais inexorablement. On pense pouvoir maîtriser ou arrêter le temps, mais celui-ci est un concept inventé par l’homme pour tenter de freiner sa fuite en avant. La vie est mouvement, fluides, courants… Aucun barrage ne peut empêcher à terme une rivière de s’écouler. C’est la loi de la nature, et nous y sommes soumis de la même façon que les animaux, les plantes ou les étoiles.
Reste une évidence : il faut vivre sa vie ! Du mieux qu’on le peut, en travaillant régulièrement à être raccord avec soi et avec les autres : avec soi, car le développement d’une compréhension profonde de sa propre nature et d’une forme de conscience est la clé d’une meilleure adaptation à son environnement ; avec les autres, car c’est la condition pour trouver un espace de dialogue et d’interactions riche et apaisé.

Ce blog est le récit non chronologique et subjectif des étapes qui ont jalonné mes prises de conscience face à cette donnée fondamentale, et les expériences qui m’ont aidée à dépasser certains obstcelia-40-ansacles ou blocages. Le point de départ a été l’anniversaire de mes 40 ans, la fameuse « transition de milieu de vie » qui a été décrite et analysée par Jung entre autres, et qui n’est que la cristallisation d’un ensemble de phénomènes qui nous traversent à un moment ou à un autre de notre vie, inévitablement. Les états d’âme existentiels qui émergent, les marques du temps qui se révèlent, la recherche de sens après avoir construit sa vie principalement à l’extérieur de soi, la sensation de vide et d’ennui qui nous habite soudainement… ces états sont présents régulièrement dans notre parcours, même s’ils ne se font pas toujours sentir de façon prégnante (nous vivons plusieurs transitions de vie, depuis l’adolescence jusqu’à la vieillesse). Ce sont des signaux qui nous parlent de nous et nous ramènent à la nécessité de nous connecter à notre être véritable.

J’espère pouvoir contribuer par ce témoignage à aider ceux qui en ressentiront le besoin, à décoder certains signes et tendances de fond en eux-mêmes, identifier les points sensibles à développer et trouver les solutions ou approches qui leur parleront. Ceci afin qu’ils puissent réaliser leur transformation, leur « mue », à chaque transition de vie, pour vivre du mieux possible en harmonie et en paix.

2 réflexions au sujet de « À propos »

  1. Quel parcours la vie, n’est-ce pas! Cela me fait toujours beaucoup de bien de lire les épopées de ceux qui entrent dans cette quête de sens, quête qui ouvre la porte sur de nombreuses autres…
    A la mi-temps, on rassemble les équipes, on remotive les troupes, on met quelques petits coups de pied au cul, on se félicite, on pleure, on a la rage, on comprend pas ce qui nous arrive, on est excité, on a peur. Puis vient le calme. Enfin, il paraît ! 😉

    J'aime

  2. Oui le calme arrive quand on travaille à se transformer. Au début, c’est de façon intermittente puis de plus en plus, au fur et à mesure qu’on comprend mieux son mode de fonctionnement et celui des autres. Je vous souhaite une belle route ! ☺️

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s