# Pensée 6 : Le pardon

Pardon 2Le pardon n’est pas un voeu pieux, ni l’éponge qui efface l’ardoise. C’est un processus dynamique et exigeant, qui se fait par étapes : écouter (pour comprendre), être doux avec soi-même (pour soigner la blessure), transformer (tirer les enseignements pour soi, et laisser l’autre gérer sa propre histoire).

Le pardon n’est pas fait pour absoudre l’autre, mais pour mieux se respecter soi-même.

# Pensée 5 : Du flux de la vie

Buddha de NoelLa vie est imprévisible. Il nous faut apprendre à vivre le meilleur comme le pire, en mettant en place les processus adéquats.
Lorsque survient un événement impromptu, tout d’abord accueillir l’émotion, aussi dérangeante soit-elle. Puis le regarder à la lumière de l’analyse et de la compréhension, une fois la vague passée. Enfin, pardonner à celui ou celle qui vous a fait du mal, ou remercier si le dénouement est heureux.

Face à l’adversité, nous avons les ressources nécessaires pour ne pas subir : agir sur les événements avec notre corps, éclairés par notre intelligence et guidés par notre coeur.

# Pensée 4 : D’épreuve en preuves

EpreuvesLes épreuves ne sont ni des punitions, ni la manifestation d’un échec. Mais bien au contraire la mise à l’é-preuve de notre vaillance et de notre courage.

Il ne faut pas oublier cela, même au coeur de la tempête : maintenir le cap vers un bel horizon dégagé. Pour é-prouver la satisfaction d’avoir surmonté les obstacles et la joie du calme retrouvé.

# Pensée 3 : La mue

Aveugle« Pendant la mue, le serpent est aveugle ».

Dans les périodes de transitions de vie, on se sent transportés, effondrés, régénérés, vidés… On a l’impression de vivre plus intensément, et parfois d’être plus en connexion avec soi-même et avec le monde environnant. Mais avec le recul, une fois sortis de la machine à laver, on se rend compte qu’on n’a pas maîtrisé grand-chose. C’est pour cela qu’il faut éviter de prendre des décisions irrémédiables dans ces temps troubles.

# Pensée 2 : La métamorphose

Ombres chinoisesUne belle anamorphose sur le mot « métamorphose » : mets à mort le faux, ose !

Le faux est ce qui n’est pas en accord avec nos valeurs, ce qui est contraire aux lois de l’épanouissement et freine l’éveil de notre conscience. Oser, c’est se débarrasser de ses vieux habits et comportements délétères, abandonner les conditionnements et les faux devoirs, s’essayer à de nouvelles pensées et modes de fonctionnement… mais cela ne se fait pas sans mal ni sans efforts ! Il faut le vouloir profondément et s’y employer tous les jours.

# Pensée 1 : La magie

Qu’est-ce que la magie ?
C’est quand on croise une personne en qui on se reconnaît et qui nous renvoie le sourire de la complicité. Quand on s’émeut d’une petite plume blanche tombée du ciel sur la manche de notre manteau. Que ce qu’on avait imaginé en notre for intérieur survient dans l’instant qui suit. Quand votre mamie toute rétrécie par l’âge pose la tête sur votre épaule pour vous dire qu’elle est heureuse de vous avoir. Quand votre enfant comprend en une seconde ce que vous avez mis des années à assimiler. Quand vos amis répondent à la liste de vos envies.
Alors, dans tous ces petits et grands moments, l’âme agit…

 

mamie.jpg