# Pensée 9 : Manège enchanté

Quand on commence un travail d’introspection et d’observation attentive de tout ce qui constitue notre vie (ressentis, émois intérieurs, amours et amitiés, héritage familial, travail, mémoires et projections d’avenir), tout semble soudainement inconsistant. Le terreau stable sur lequel on croyait avoir construit sa vie jusqu’alors se transforme en sables mouvants… Un jour devient un monde à part entière, ce qui semblait aller de soi le matin s’écroule le soir.

Pendant cette période, il faut bien s’accrocher au wagon car c’est le Grand 8 permanent. D’aucuns pensent que ce mouvement finira à un moment ou un autre par s’arrêter. Moi je crois qu’une fois la machine lancée (c’est-à-dire la conscience éveillée), le processus ne finit jamais. Car on n’a jamais fini d’apprendre, de s’améliorer, d’aimer plus sincèrement… de grandir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s